LEED 2009

LEED 2009

Introduction à LEED™

Description du système LEED

Le système LEED a été élaboré afin de normaliser ce qui constitue un «bâtiment durable» et de transformer les marchés immobiliers existants pour que la conception, la construction et l’exploitation «durables» deviennent des méthodes du courant dominant. La démarché adoptée visait à créer un «système d’évaluation des bâtiments à adhésion volontaire, de type consensuel, axé sur le marché et fondé sur une technologie éprouvée».1 Le système LEED a été conçu pour améliorer le bien-être des occupants, le rendement environnemental et économique des bâtiments, faisant appel à des méthodes, normes et technologies établies et novatrices. Il vise également à prévenir l’utilisation exagérée ou trompeuse des termes «écologique» ou «durable» et à fournir un barème d’évaluation commun.

Le système LEED a d’abord été élaboré par le US Green Building Council (USGBC) et adopté aux États-Unis. En 2004, le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa) a créé la norme LEED Canada – NC version 1.0. À l’heure actuelle, elle s’applique aux nouveaux projets de conception et de rénovations majeures de bâtiments commerciaux et institutionnels ou de tours résidentielles. Mais en juin 2010, une nouvelle version est entrée en vigueur, LEED Canada pour les nouvelles constructions et les rénovations majeures 2009. Les discussions qui suivront vous fourniront les détails des deux versions car il y a certaines différences entre elles.

Le système LEED propose un processus de certification par des tiers où des points sont accumulés à l’égard de six principales catégories (voir le tableau 1) et une septième catégorie porte sur priorité régionale.

Le système LEED représente une démarche consensuelle des membres de l’USGBC et du CBDCa, qui comprend un large éventail de concepteurs, de fournisseurs, de clients, d’organismes de réglementation et d’autres groupes d’intérêts. En septembre 2010, 289 bâtiments avaient obtenu la certification LEED au Canada et 2 400 projets avaient été enregistrés pour l’obtention de la certification LEED.

Avantages de la certification LEED

Parmi les avantages bien documentés de l’utilisation de technologies de construction durable, on compte la réduction mesurable des déchets et de la consommation de l’eau, les économies d’énergies, la baisse des coûts d’exploitation et d’entretien et l’amélioration de la qualité de l’air. Parmi les avantages moins tangibles, on pourrait compter l’amélioration de la santé des occupants, du moral et de la productivité des employés, du recrutement, de la rétention et l’amélioration de l’image publique des organismes et entreprises qui adoptent les méthodes de construction durable. Certaines études2 ont souligné la relation entre bâtiments durables et amélioration de la productivité – une dépense d’entreprise qui permet de réduire grandement les autres dépenses d’exploitation des bâtiments.

Intégrer des caractéristiques durables aide également à assurer l’avenir d’un immeuble. Avec des coûts des services publics en hausse, des normes de qualité de l’environnement intérieur plus rigoureuses et les préoccupations relatives aux effets de certains matériaux sur l’environnement, les nouveaux immeubles qui ne tiennent pas compte de ces questions peuvent être désavantagés sur le plan concurrentiel dans le futur. L’accréditation LEED aide à repérer les leaders en conception durable et constitue en outil de marketing pouvant permettre aux propriétaires d’immeubles d’accroître leurs rentrées. De plus, le système LEED permet de sensibiliser les consommateurs à l’importance de la conception durable. Enfin, beaucoup d’entreprises et organismes exigent maintenant la certification LEED pour leurs immeubles.

Comment Steel peut contribuer aux crédits LEED

Il faut souligner que la plupart des points exigent une démarche coordonnée de l’équipe de conception et ne peuvent être obtenus simplement par l’utilisation d’un matériau ou d’une technologie en particulier. Néanmoins, certains points peuvent être obtenus simplement par l’utilisation de l’acier (réutilisation des ressources, contenu recyclé, etc.) et l’utilisation d’éléments en acier peut contribuer à l’obtention de plus de 50 points dans LEED Canada NC 2009 dans le cadre d’une démarche holistique.

Aménagement Écologique des Sites (AÉS)

Cette section du système LEED porte sur les questions relatives à la sélection d’un site (friche industrielle ou site intact), à sa conception (matériaux, densité, drainage) et à son accès (transport et disponibilité des installations), ainsi qu’aux effets d’îlot de chaleur et de pollution légère.

1 exigence préalable et 26 points sont disponibles.

Ce crédit vise la canalisation du développement dans des zones urbaines déjà dotées d’infrastructure, protégeant ainsi les sites intacts.

L’utilisation de structures et éléments en acier peut aider à régler bon nombre des problèmes que pose la construction en milieu urbain. Des éléments préfabriqués en acier peuvent être installés rapidement, ce qui réduit le temps de construction et les perturbations sur le site. De plus, la souplesse assurée par la conception à base d’acier permet d’exploiter plus facilement des sites urbains difficiles. Les capacités de grande portée, la construction accélérée, l’intégration de services, la livraison juste à temps, les exigences d’entreposage moindres, la réduction de l’encombrement du site et la plus faible masse des immeubles en acier permettant de plus petites fondations, tout cela contribue à des solutions plus maniables à base d’acier sur des sites urbains difficiles. De plus, de nombreuses technologies comme les fondations à pieux d’acier, les toitures et les parements muraux en acier n’exigent que très peu d’enlèvement de déchets du site.

Ce crédit porte sur l’aménagement de sites industriels ou commerciaux désaffectés présentant une contamination réelle ou perçue. Tout comme pour les sites urbains, l’aménagement des sites contaminés (friche industrielle) peut tirer profit de l’utilisation de structures légères, qui exigent moins de travaux préliminaires, et de la préfabrication à grande échelle, qui fait appel à des éléments en acier pouvant réduire les perturbations du sol pollué. Cela peut parfois conduire à des solutions correctives plus rentables afin de remédier à la contamination.

Ce crédit prévoit un point pour la protection ou la restauration d’un espace ouvert afin de conserver des zones naturelles existantes. Pour obtenir ce crédit, les perturbations associées à l’aménagement doivent être contenues dans de strictes limites.

Le recours à des structures et éléments en acier permet d’avantages de préfabrication. Une des caractéristiques clés de la préfabrication est qu’une grande part du processus a lieu hors du site, sous des conditions contrôlées en usine. La réduction du temps passé sur le site permet une réduction des effets néfastes sur le site et dans la localité. L’utilisation de l’acier donne l’occasion de recourir à des systèmes de gestion qui réduisent les perturbations du site.

Ce crédit prévoit un point pour l’utilisation de surfaces de toiture conformes aux normes Energy Star, avec une réflexion énergétique et une émissivité élevées pour réduire les charges de refroidissement. Des matériaux de revêtement de toiture et de parement disponibles sur le marché sont conformes aux normes Energy Star, soit un facteur de réflexion énergétique supérieur à 0,65 et une émissivité supérieure à 0,9. Pour en savoir plus, visiter les sites Web suivants:

http://www.coolmetalroofing.orghttp://www.energystar.gov/index.cfm?c=roof_prods.pr_roof_products

Énergie et Atmosphère (ÉA)

Cette catégorie englobe plusieurs stratégies visant à aider à réduire la consommation d’énergie et à exploiter des sources d’énergie renouvelable pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. D’autres mesures visent à protéger la couche d’ozone.

3 exigences préalables et 35 points sont disponibles.

Cette exigence préalable prévoit que tous les immeubles certifiés LEED présentent un niveau d’efficacité énergétique de base. Voir le tableau 3 pour les niveaux proposés pour nouveaux bâtiments au Canada :

  • Model National Energy Code reference building – 23% reduction in energy cost
  • ASHRAE Standard 90.1-2007 – 10% reduction in energy cost

De plus, ce crédit prévoit autres points (jusqu’à 19 points) pour les nouveaux immeubles si les coûts d’énergie sont réduits de:

Pour les rénovations majeures, des normes moins exigeantes sont fixées. Le respect des normes de base est généralement rentable et s’avère être une bonne pratique d’affaires. Des structures en acier peuvent

être rapidement conçues pour atteindre les niveaux d’efficacité énergétique de base exigés et peuvent mériter des points supplémentaires selon la conception détaillée de l’immeuble, son emplacement et le type de carburant utilisé. Par exemple, au Canada, de nombreux immeubles résidentiels sont construits en fonction des normes d’efficacité énergétique rigoureuses R-2000. De plus, des immeubles à bureaux à ossature d’acier permettent de hauts niveaux d’isolation et des stratégies polyvalents d’alimentation en électricité et autres sources d’énergie afin de maximiser l’efficacité.

Les calculs énergétiques exigés pour l’obtention de ce crédit font appel à des logiciels de modélisation thermique tels que DOE 2.1 pour permettre aux concepteurs d’analyser, d’optimiser et de démontrer le rendement énergétique annuel total. Ces modèles permettent une représentation précise des effets de la masse thermique afin de démontrer et de maximiser les avantages potentiels. La masse thermique d’un immeuble est déterminante pour sa capacité de stockage de la chaleur, particulièrement au cours de la saison de refroidissement. Toutefois, ce n’est pas la quantité absolue de masse qui est le plus important, mais sa bonne distribution et sa relation avec les espaces occupés. Des études ont montré qu’une masse thermique suffisante peut être facilement intégrée dans des immeubles à bureaux à ossature d’acier pour réduire les charges calorifiques et que l’ossature n’as pas beaucoup d’incidence sur les charges calorifiques.3 Le concepteur doit surtout s’assurer que la masse présente pour répondre aux exigences structurales est utilisée efficacement pour le refroidissement. Ainsi, les revêtements doivent être soigneusement conçus pour veiller à ce que la masse ne soit pas isolée des espaces internes.

Ce crédit prévoit jusqu’à sept points dans 2009 pour des technologies qui génèrent sur place de l’énergie renouvelable représentant de 1-13% de la consommation énergétique totale de l’immeuble.

Les parements en acier offerts sur le marché sont de plus en plus dotés de cellules photovoltaïques intégrées à leur surface qui génèrent de l’électricité sur place. Ces parements peuvent valoir des points à leur utilisateur dans le cadre de ce crédit.

Matériaux et Ressources (MR)

Cette section est axée sur la réutilisation des bâtiments et de leurs éléments, sur la gestion des déchets et sur l’utilisation des matériaux recyclés, certifiés et locaux ou régionaux. Elle comporte des règles complexes sur les définitions et les méthodes de mesure qui influent sur les pourcentages d’acier recyclé.

1 exigence préalable et 14 points sont disponibles.

Ce crédit prévoit points pour le prolongement de la durée de vie d’immeubles existants, ce qui permet de conserver des matériaux qui seraient utilisés dans la construction d’immeubles neufs. D’autres points sont accordés si une plus grande proportion est réutilisée.

Les bâtiments à ossature d’acier sont polyvalents et se prêtent bien à la réutilisation. Souvent, ils sont facilement agrandissables et adaptables à de nouvelles utilisations. Dans la remis à neuf, il est notoire que les structures d’acier peuvent être modifiée et renforcées. Il existe de nombreux exemples d’ossatures d’acier qui ont été adaptées pour une nouvelle vocation, tandis qu’en d’autres occasions, les ossatures d’acier ont été démontées et réassemblées ailleurs. De plus, les caractéristiques de légèreté des ossatures d’acier permettent souvent l’ajout d’étages supplémentaires à des immeubles existants, ce qui prolonge leur vie utile.

Ce crédit vise à résoudre la question de l’énorme volume de déchets génères par la construction. Un ou deux points sont accordés pour le détournement de l’enfouissement de 50 à 75% de la masse de déchets de construction, de démolition et de terrassement.

L’acier est un matériau précieux qui est généralement recyclé ou réutilisé lorsqu’il constitue un déchet de construction ou de démolition. Tout l’acier de démolition peut donc être envoyé directement au recyclage ou à la réutilisation, ce qui est très avantageux dans le cadre de ce crédit. De plus, l’utilisation d’éléments d’acier sur place génère très peu de déchets, car les éléments sont habituellement fabriqués en usine suivant de strictes tolérances et livré sur le site pour assemblage. Toute chute d’acier générée est précieuse et peut être recyclée directement. Par conséquent, le recours à des ossatures d’acier et à d’autres éléments d’acier devrait contribuer grandement à réduire la production de déchets sur un site.

Ce crédit vise à prolonger le cycle de vie des éléments d’un immeuble par la spécification d’éléments récupérés ou remis à neuf. Cela permet d’économiser les ressources nécessaires à la production de nouveaux éléments. Un ou deux points sont accordés si de 5 à 10% de la valeur totale des matériaux de construction proviennent de la réutilisation.

De nombreux éléments d’acier récupérés de projets de démolition ou de remise à neuf sont réutilisables: sections d’ossature, parements, poteaux et éléments plus petits. De plus en plus, les concepteurs prévoient l’approvisionnement en éléments d’acier récupérés et en spécifient l’utilisation dans de nouveaux projets.

Ce crédit est calculé en fonction de la valeur du matériau réutilisé. Comme les éléments d’acier ont souvent une valeur relativement élevée comparée à d’autres matériaux de construction, ils peuvent contribuer considérablement à l’obtention de ce crédit. Le système LEED exige que le statut de récupération de chaque élément soit validé, mais si le coût des éléments réutilisés est inférieur à celui de leurs équivalents neufs, c’est la valeur marchande des produits neufs qui prévaut dans le calcul.

Ce crédit vise à accroître la demande de matériaux de construction présentant une part de contenu recyclé. Au Canada, un point est accordé si la somme du contenu recyclé post-consommation et de la moitié du contenu recyclé postindustriel représente au moins 10% de la valeur totale des matériaux du projet (voir tableau 4). Un deuxième point est accordé si ces proportions sont doublées.

Les ossatures et éléments d’acier peuvent contribuer grandement à l’obtention de ce crédit LEED. L’un des plus grands avantages environnementaux de l’acier est son contenu recyclé. Il peut être recyclé infiniment sans perte de qualité. Par conséquent, un morceau d’acier peut se retrouver dans une cannette, puis dans une automobile et, enfin, dans une poutre d’un immeuble, par recyclage successif. Il n’y a ni contamination, ni détoriation des produits de construction d’acier au contenu recyclé et les procédés de sidérurgie procurent un produit recyclé fiable véritablement recyclable. L’infrastructure de recyclage de l’acier est bien établie et ses qualités magnétiques en permettent l’extraction facile dans un flux de déchets.

Dans la nature, les déchets deviennent des aliments, et dans la sidérurgie, l’acier récupéré est un «aliment» de la nouvelle production. L’acier est produit par deux méthodes principales: celle du convertisseur à oxygène, qui utilise généralement 25% d’acier de rebuts, et celle du four électrique à arc, qui utilise plus de 95% d’acier de rebuts.

Au Canada, les deux méthodes sont utilisées pour la production de tôle d’acier de construction, comme les toitures, les parements, les poteaux, les tabliers et les poutres de plancher. La certification LEED exige la présentation de documents par les fournisseurs d’acier attestant du contenu recyclé et du procédé de fabrication. Cette documentation est disponible auprès des fabricants d’acier, sur le site Web de l’AISI (www.steel.org) ou sur le site Web de l’ICTAB (www.cssbi.ca).

La valeur d’une ossature d’acier dans un bâtiment peut parfois suffire à attester de la valeur des matériaux exigée pour obtenir ce crédit.

Ce crédit vise à accroître la demande de matériaux fabriqués localement, ce qui réduit les effets environnementaux du transport et soutient l’économie locale. Pour obtenir un point, il faut que 20% des matériaux (en fonction de la valeur) soient extraits, traités et transformés dans un rayon de 800km (500 milles) du site ou, si le transport ferroviaire ou maritime est principalement utilisé, cette distance est étendue à 2 400km (1 500 milles). Pour obtenir un deuxième point, cette proportion doit passer à 30%. La majorité de l’acier recyclé utilisé au Canada provient de sources locales à proximité de l’usine sidérurgique.

Qualité des Environments Intériurs (QEI)

Cette section se concentre sur le confort des occupants, de la qualité de l’air intérieur, le confort thermique et l’accès à la lumière du jour.

1 exigence préalable et 14 points sont disponibles.

Ce crédit exige que tous les enduits protecteurs et les adhésifs utilisés à l’intérieur d’un bâtiment soient conformes à la règle nº 1168 de la SCAQMD (South Quality Management District). Des enduits protecteurs et/ou des adhésifs sont parfois utilisés dans des applications à l’intérieur de produits de tôle d’acier de construction (par exemple, panneau de revêtement). Il existe des enduits protecteurs et des adhésifs qui conviennent à ces applications et qui respectent les normes de la règle nº 1168 de SCAQMD.

Ce crédit vise à réduire la quantité de contaminants de l’air intérieur. Un point est accordé pour l’utilisation de peintures portant le sceau «vert», Green Seal. Les éléments d’acier sont généralement peints hors site sous des conditions contrôlées. Cela permet de réduire les émissions dans l’immeuble. Des peintures et revêtements à faibles émissions peuvent être utilisés sur l’acier afin de satisfaire aux exigences relatives à ce crédit.

Deux points sont accordés pour un crédit visant à maximiser la lumière naturelle et vues. Un point est obtenu si le niveau de lumière naturelle prescrit dans au moins 75% des principaux espaces. Un second point est accordé si 90% de tous les espaces occupés régulièrement ont vues sur l’extérieur.

L’adaptabilité des structures, parements et cloisons d’acier peut offrir au concepteur la marge de manouvre pour fournir une bonne lumière du jour et le maintien de vues sans obstacles afin de satisfaire aux exigences relatives à ce crédit.

Innovation en Design (ID)

0 exigences préalables et 6 points sont disponibles.

Cette section prévoit l’attribution pour un immeuble d’un maximum de cinq points pour l’innovation, ainsi qu’un point supplémentaire pour l’inclusion d’un professionnel accrédité pour le système LEED au processus de conception. Les crédits d’innovation en design permettent d’accorder des points aux stratégies qui dépassent de beaucoup les exigences prévues pour les autres crédits LEED ou pour les nouvelles idées non couvertes par d’autres sections. L’acier peut contribuer à certaines solutions novatrices – les options possibles comprennent la conception de la démontrabilité et de la réutilisabilité futures, l’utilisation d’éléments en matériaux composites et de solutions novatrices d’ossatures d’acier afin de réduire le volume des matériaux, et l’intégration des structures et services.

L’utilisation créative de la préfabrication pour maximiser les avantages environnementaux et améliorer la santé et la sécurité des travailleurs est une autre option. Le transfert d’une grande partie du processus en usine dans des conditions plus contrôlées et plus confortables permet de respecter et de surveiller les normes de sécurité plus facilement et d’assurer des conditions de travail plus saines et plus confortables.

Pour soutenir l’intégration de la conception, un point LEED est attribué si l’équipe de conception comprend un professionnel accrédité LEED. L’industrie de l’acier peut offrir de tels professionnels pour travailler avec des équipes de projet.

Priorité Régionale (PR)

0 exigences préalables et 4 points sont disponibles.

Le but de ce crédit est de réduire l’utilisation de matériaux et les débris de construction résultant de défectuosités prématurées des composants et des assemblages du bâtiment durant la durée de vie d’un bâtiment.

Afin, d’acquérir ce point, un Plan de durabilité du bâtiment doit être dressé et implanté selon la norme CSA S478-95 – Directive sur la durabilité des bâtiments. Comme l’acier est un produit durable ayant un long cycle de vie, il peut être incorporé à n’importe quel projet de bâtiment afin de respecter les exigences de n’importe quel Plan de durabilité de bâtiment.

  1. LEED Reference Guide, Version 2.0, juin 2001, USGBC, pg. 2
  2. Fisk, W., Health and productivity gains from better indoor environments and their relationship with building energy efficiency, Annual Revue of Energy and Environment 2000, 25, pp. 537-566
  3. Barnard, N., Making the most of thermal mass, Architects Journal, 21 octobre 1999 Barnard, Nick et al, Modelling the performance of thermal mass, BRE Information Paper IP6/01, Building Research Establishment, UK

Ressources

  1. LEED Regional Credit Calculations
  2. Solar Reflectance Calculator